PROJET 03 – QIFF

English will follow.

2020, la situation globale est alarmante. C’est la pandémie d’un virus intitulé COVID-19. Des milliards d’individus sont confiné à leurs demeures partout dans le monde pendant des semaines entières. Le temps est long entre les 4 murs de nos appartements chez tout les membres d’Arcalux. C’est pourquoi nous avons décider de rester créatif et de construire un film collectif, à distance, confiné chez sois. Ce film est ensuite envoyé au QIFF, le festival de films international en quarantaine, qui regroupe des films à peu de ressources confiné chez sois. C’est une opportunité pour nous en plus de nous donner un projet à faire pendant l’attente.

« Nous devions défier le format original afin d’être unique »

Peu de ressources. Pas de budget. Peu de temps. Beaucoup de plaisir.

Nous avons dû faire face au manque incroyable de ressources pour faire ce projet. Je pense que nous pouvoir le sentir dans le produit fini. À cette tentative, Nous avons essayer de défier les contraintes d’avoir d’être séparé et de devoir filmer avec aucun équipement. C’est pourquoi nous avons collecté les images préhalablement scripté de notre équipe afin de tout réunir le matériel et d’en faire ce petit projet. Cette technique nous a donné la chance de faire un court film sans être écrasé par les quatre murs d’un seul et unique appartement, mais bien ceux de toute l’équipe pour ainsi en faire un espace narratif plus grand.

L’idée de faire le film proviens du festival de films internationnal de quarantaine (QIFF). Nous avons pris connaissance du festival très tard, sois environs 7 jours avant la limite de soumission. Cela à rendu la tâche très difficile, surtout que nous devions dirriger et collecter les partie vidéo de nos confrères.

(trailer)

( cout métrage / short movie )

English.

2020, the global situation is alarming. There is a state of pandemic of a virus named COVID-19. Billions of people are held hostage in their homes all around the world for weeks. Time is long between the four walls of our appartements of every members of Arcalux. This is why we decided to stay creative and to make a collective movie, in our respective homes, confined. This movie is afterward sent to the QIFF festival, an event for movies made in quarantine that gathers low ressources movies like ours built at home. This is a great opportunity for us to give ourselves a project to do while we all wait.

« We had to defy the original format to be unique »

Low ressources. Low budget. Low time. High fun.

To BARE.

We had to bare our low ressources to make this. I think we can feel it in the final cut. However, we tried to defy the constraints of having to be seperated with no equipement to film anything. This is why we collected the video material from our friends here at Arcalux to create this small project. This technique gave us the chance to film without being stuck in the walls of only one appartement and thus, making a bigger narrative space.

The idea of making this movie comes from the quarantine internationnal film festival (QIFF). We knew about it’s existance only 7 days before the time limit to submit the actual movie. This made the task very hard mostly because we had to direct the people filming and to collect the video material to edit it.

This project was made possible by/ Ce projet a été possible grâce à :

  • Alex Marchand
  • Samuël Larivière
  • Charly Chaker
  • Romane Tremblay
  • Victor Montoya
  • Victor Colt

https://filmfreeway.com/projects/1914693